20180211_233157.jpg

A. Christmann, Pfalz – Königsbacher Idig Riesling GG 2004 – Parcours vers le vin – Vins allemands et vins européens

[ad_1]

A. Christmann, Pfalz - Königsbacher Idig Riesling GG 2004Je ne pouvais pas laisser passer cette opportunité. Un idig mature. Pour une raison quelconque, le nom de l’emplacement me semble prometteur. Et je n’ai pas peur des Riesling puissants si l’acidité est bonne. Les vins puissants sont également disponibles chez Christmann loin de l’idig. Le vin a donc dû aller dans ma cave.

La bouteille n’y est pas restée longtemps:

Nez intense et concentré de fines herbes, fruits secs jaunes, tabac, pierre humide et chaude, certaines notes de maturité.

La bouche est également extrêmement dense, mais aussi douce et fondante. Structure très ferme et beaucoup de minéralité crayeuse – presque à mâcher. Une prairie d’herbes entières, du tabac, un peu de fruits jaunes trop mûrs et une forte acidité qui apporte la fraîcheur nécessaire. Très peu de bonbons indiquent une certaine maturité. Un vin qui aurait pu rester quelques années.

Très longue, belle finale.

Un monument. Grande profondeur, grande structure. Bien sûr, aucun prototype pour une élégance très fine. Mais je ne m’attends pas non plus à cela dans le Palatinat. Le vin est davantage un prototype de l’énergie solaire palatine apprivoisée et canalisée. Et le vin montre encore une fois qu’il vaut la peine d’attendre un peu de maturité avec de gros Rieslings. Très, très gros …

Sans PGV car c’est une rareté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Articles similaires

Autres Articles