2299-e1478638827308.jpeg

Andreas Durst, Palatinat – Sylvaner Dry Palatinate Country Wine 2013 – Parcours vers le vin – Vins allemands et vins européens

[ad_1]

Le rehausseur de plaisir. Malgré la petite capacité de transport de l’homme, ne rien emporter n’était pas une alternative, mais il n’était pas non plus possible d’avoir plusieurs bouteilles du même type, car il y avait quelque chose d’excitant à découvrir. Entre autres, ce Silvaner d’Andreas Durst.

Les vins blancs d’Andreas ont besoin d’air – je le sais depuis une dégustation avec lui. Le Silvaner a donc été ouvert tôt et est retourné au réfrigérateur dans une carafe. Cela en valait la peine:

Nez herbacé avec un peu de coing et de pomme mûrs en conserve mais aussi un peu de résine et de gomme. Notes légèrement oxydantes, mais le goût n’est pas vraiment confirmé.

Extrêmement juteux en bouche. Pomme, thé vert, herbes et un peu de minéralité rocheuse et crayeuse. Mais aussi noisette, légèrement salée et avec une fine fusion. Belle et agréable acidité légèrement citronnée. Bonne finition.

Il est très excellent et extrêmement buvable. Stylistiquement très particulier. Pas un Silvaner typiquement franconien plutôt puissant, pas un représentant rhénan-hesse léger du cépage. Une soif. Il faut pouvoir s’impliquer un peu dans le vin. C’est l’air supplémentaire qui rend le vin extrêmement bon. Sans la pointe chaude d’Andreas, je n’aurais pas pu ventiler correctement à cause du nez légèrement oxydant. Très ennuyeux que ce soit une seule bouteille.

Environ. 12,90 EUR / PGV raisonnable à peu coûteux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Articles similaires

Autres Articles