20180804_171243-Bearbeitet.jpg

De nombreuses nouvelles découvertes au festival d’été de Griesel & Compagnie le 4 août 2018 – Paths to Wine – Vins allemands et vins européens

[ad_1]

Hier, nous avons eu une belle dégustation sous la devise « Parlons de bébé pétillant » à la fête d’été du vin mousseux Griesel à Bensheim. L’hôte avait invité 12 passionnants vignerons invités dans la salle de pressoir de l’ancien domaine des vignobles de Hesse, dont je ne connaissais pas encore une grande partie. À cet égard, il y a eu de belles découvertes nouvelles, dont je voudrais parler brièvement. Malheureusement, je ne suis pas responsable d’un rapport de dégustation détaillé. Dans la chaleur d’hier, je me suis concentré entièrement sur la dégustation plutôt que sur les notes et les photos.

De nombreuses nouvelles découvertes au festival d'été de Griesel & Compagnie le 4 août 2018Au début quelques mots sur l’hôte. La secte de Niko Brandner s’est à nouveau développée au cours des deux dernières années et a gagné en particulier la délicatesse et l’équilibre. J’ai beaucoup aimé la secte extra brut et brut nature de la gamme Prestige. Avec un long stockage de levure, ils présentent une belle complexité de saveur, mais ne semblent jamais épais ou lourds, mais restent caracolant et élégants jusqu’à la finale. Mon préféré est le Pinot Prestige Brut Nature 2014 – Top!

De nombreuses nouvelles découvertes au festival d'été de Griesel & Compagnie le 4 août 2018 SchönbergMa première nouvelle découverte est la cave Schloss Schönberg sur la route de montagne de Hesse. Tout comme le vin mousseux Griesel, la famille Streit est propriétaire de la cave et partage l’espace avec Griesel. Le gérant Rabea Trautmann avait toute une gamme de vins de 2016 au départ, le premier millésime de la jeune cave. L’accent est mis sur les cépages blancs de Bourgogne. Déjà dans ce premier millésime, une collection très homogène a été créée, ce qui indique clairement que vous voulez attaquer et rapidement vous imposer dans le groupe malheureusement très petit de la Bergstrasse.

Le fumé Müller-Thurgau 2016 est particulièrement excitant et quelque peu hors de la collection, avec des arômes joliment épicés qui sont plutôt atypiques pour Müller, dans lesquels la douceur résiduelle non discrète (qui s’est coincée tôt au cours de la fermentation spontanée) est intégrée de manière optimale. La cave doit être gardée à l’esprit.

De nombreuses découvertes au Festival d'été Griesel & Compagnie le 4 août 2018 SwissLa deuxième découverte vient du Wurtemberg. La cave suisse de Stetten dans le Wurtemberg. Daniel Schweizer travaille durablement et exploite en partie ses vignobles sans utiliser de tracteurs à cheval.

Hier, le Riesling « Natur » 2017, très épicé, a été fermenté spontanément, sans fioritures, non filtré et mis en bouteille avec une sulfuration minimale. Le Portugais 2015 est également très agréable, avec ses beaux fruits et son élégance est l’un des meilleurs représentants du cépage. Il est également merveilleux de lire qu’une nouvelle plantation portugaise est prévue pour 2019.

De nombreuses nouvelles découvertes au festival d'été de Griesel & Compagnie le 4 août 2018 Eymann
Le vin de la veille

La troisième découverte vient du Palatinat. La cave Eymann de Gönnheim. La découverte a en fait eu lieu la veille, lorsque Peter Reichard des exhausteurs de plaisir d’Offenbach a servi un Gönnheimer 2017 « Alter Satz » merveilleusement épicé, crémeux mais frais lors de l’événement « Rad, Wein und Gesang ». Pour cela, Riesling, Silvaner et Gewürztraminer ont été cultivés et pressés ensemble dans un ensemble mixte.

Le vin a fourni beaucoup de plaisir dans le verre le vendredi soir. Vincent Eymann n’avait pas le vin avec lui à Bensheim, mais les vins qu’il rapportait assuraient sa reconnaissance.

Les collections avec une signature cohérente m’impressionnent toujours particulièrement parce qu’elles transmettent le sentiment que le vigneron a un concept clair et un objectif clair en tête pour chacun de ses vins.

Les vins certifiés Vincent Eymanns Demeter et produits en biodynamie sont tous caractérisés par une structure très fine, où un stockage de levure plus long contribue certainement une part importante. Dans l’ensemble, il ne s’agit pas de vins bruyants, mais de représentants équilibrés et fins, qui, cependant, ont toujours eu une bonne pression avec tous les vins dégustés et ont offert beaucoup de débit. Mes favoris samedi: le Riesling Alte Reben «Toreye» 2017 et le Sonnenberg Pinot Noir 2016.

Bien sûr, il y avait un certain nombre d’autres excellents vins des autres vignerons – mais comme je l’ai mentionné ci-dessus, j’ai limité mes notes et mes photos en raison de la chaleur.

Un grand merci à tous les vignerons et à l’équipe Griesel pour leur travail en sueur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Articles similaires

Autres Articles